Notre liberté…

https://www.leadercast.fr/liberte/

extrait d’un billet de Rudy Coïa

C’est pourquoi, il n’y a pas si longtemps, les compétences qui garantissaient la sécurité étaient de maîtriser un métier de A à Z, de faire les bons gestes, de respecter les règles et la hiérarchie sans rien contester si ce n’était dans sa barbe.

Il fallait se spécialiser le plus possible quitte à n’être bon que dans un domaine.

Il fallait écouter les « ordres », ne prendre aucune initiative, appliquer, être un bon exécutant.

Si nous étions un parfait « robot », nous étions complimentés, valorisés. Nous faisions du bon travail.

Donner des idées ou essayer de sortir de son cadre, de sa spécialité était mal vu.