Le Bitcoin a t-il un ancêtre nommé Nasdaq-Dot.com ?!

Certains comparent aisément la bulle du bitcoin de 2017 (qui est la 4ème bulle du bitcoin) à la bulle des Dot.com sur le marché du Nasdaq US. Cette époque avait vu se valoriser à peu près n’importe quoi à des niveaux stratosphériques. La plupart des valeurs des dot.com ont disparu suite à l’éclatement de la bulle mais de nombreuses sociétés sont néanmoins toujours là et certaines sont de plus les plus grandes entreprises mondiales par la taille des valorisations et des profits : Apple, Microsoft, Google, Amazon, etc….

On peut dire qu’il y a eu un écrémage mais Internet était là pour rester, et les technologies remplacées n’ont pas réellement combattu face à cette disruption majeure (Minitel, fax, télex, réseaux Novell, etc…)

Compare nasdaq bitcoin

N’en doutons pas, en quelques mois tout ce qui compte de dirigeants du monde bancaire ou des politiques chargés de la politique monétaire, ont déjà admis que la « technologie » des crypto-monnaies était là pour rester !

Bref, il s’agit en fait de choisir les dites technologies compatibles avec le monopole des banques centrales…mais au delà des crypto-monnaies, d’autres éléments technologiques sont eux également disruptifs, citons : la blockchain, les tangles, les smart-contracts….etc…tout cela va changer en profondeur l’économie mondiale. La devise fiduciaire physique sous forme de billets et pièces vit ses dernières années ou derniers mois. Tous les métiers de la transaction, souvent représentant de 30 à 50 % des économies développées seront touchés. Un autre phénomène actuel tient également à l’implémentation de l’intelligence artificielle, du machine learning et du deep learning dans tous les métiers, les grandes fonctions des organisations.

Ce dernier mouvement couplé à la révolution crypto va changer nos vies et très rapidement. Alors si 20000 dollars US pour un bitcoin a affolé les masses et les banquiers, attendez-vous à l’hystérie générale lorsque l’on atteindra 1 million 🙂 pour la future crypto agrée des autorités…mais uniquement pour ceux qui auront une bonne notation sociale 😦

Comment les blockchains transforment le marché immobilier

Comment les blockchains transforment le marché immobilier:

Pour George Kachmazov, fondateur de l’agence immobilière internationale Tranio, « des technologies à base de registres distribués seraient utiles pour quasiment tous les types d’activités liées à l’immobilier, y compris les transferts de fonds, l’enregistrement des biens et la finalisation des accords commerciaux. » Immobilier et blockchain semblent en effet en parfaite adéquation. Les crypto-monnaies autorisent des transferts de fonds importants, de personne à personne, sans banque et à frais réduits. Les blockchains, elles, forment des registres permanents et inviolables, permettant de conserver des traces sur de longues durées. Enfin, les smart contracts, ces contrats adossés aux blockchains et programmables à l’infini, peuvent faciliter et automatiser les transferts de propriété (ou les locations) conditionnés au versement de paiements.

Circle Pay mise sur la blockchain pour transformer le transfert d’argent – FrenchWeb.fr

L’application permet à ses utilisateurs d’envoyer et de recevoir de l’argent instantanément aux quatre coins du globe, le tout sans frais ni commission sur le taux de change du marché. Interview de Marieke Flament, directrice générale Europe de Circle Pay.
— À lire sur www.frenchweb.fr/circle-pay-mise-sur-la-blockchain-pour-transformer-le-transfert-dargent/316673

2018, l’année où la blockchain a tué le capitalisme de la finance intermédiée – Décider et Entreprendre

2018, l’année où la blockchain a tué le capitalisme de la finance intermédiée – Décider et Entreprendre:

« La blockchain est désormais partout, même si sa notoriété demeure encore confinée à quelques cénacles élitistes. L’engouement pour ce mode de transaction ouvre des brèches létales dans l’édifice de l’intermédiation financière patiemment construit depuis les années 70 dans le capitalisme occidental. 2018 pourrait marquer un basculement définitif dans une ère de désintermédiation financière. «