CHARLES GAVE : SOCIÉTÉ SANS CASH UN DANGER POUR VOTRE LIBERTÉ ?


La société sans cash arrive à grands pas, c’est une révolution mais pas celle que l’on pense….

Le cash c’est la liberté, l’état en effet n’a pas à savoir ce que vous faîtes de votre argent ! Et donc cette organisation latente de la fin du cash nous dit bien que nos gouvernements veulent la fin de notre liberté.

Certes certains vont dire que c’est plus moderne, qu’il faut vivre avec son temps, mais la vie sociale est tellement liée à l’argent que celui qui pourra être bloqué dans l’utilisation de son argent sera mis à mort socialement…pensez-y, un différend avec le fisc, la police ou n’importe quel organisme social et le blocage de votre compte bancaire vous mettra immédiatement en mode survie !

Nous y reviendrons, mais les contrôles portent déjà sur la nature de nos virements bancaires, nos dépenses doivent être justifiées de plus en plus souvent auprès de notre banquier, et ce dernier peut déjà vous empêcher de faire telle dépense..même si vous avez l’argent sur votre compte bancaire…

La fin du cash c’est aussi la fin de l’épargne, plus moyen de stocker de la valeur en dehors du système bancaire, nous sommes condamnés qu’à être des créanciers non prioritaires de la banque (lorsque nous déposons notre argent au comptoir, cet argent est immédiatement enregistré comme une créance vis à vis de la banque, nous lui prêtons sans intérêt…). c’est la raison qui parfois explique que la banque vous refuse un paiement, un virement….l’argent que vous lui avez prêté n’est plus disponible….

La suite ce sera des taux d’intérêts négatifs sur vos dépôts en banque…

Nissan discute du rachat de la part de l’Etat dans Renault

Nissan discute du rachat de la part de l’Etat dans Renault:

Les deux groupes discutent avec des représentants de l’Etat des propositions du PDG de l’alliance Renault-Nissan, Carlos Ghosn, qui se traduiraient par une perte d’influence de Paris sur Renault et par le fait que le constructeur automobile français renonce à contrôler Nissan, selon trois sources proches du dossier.

Encore une vente des bijoux de famille de la France à des groupes étrangers…le problème n’est pas sortie de l’état mais si on avait un véritable fonds souverain comme la Norvège, on pourrait loger les parts de l’état dans ce fonds et conserver au moins une chance de garder un peu de souveraineté. Enfin un vrai fonds souverain géré par des pros et pas des guignols comme ceux du finds national des retraites (une honte :-())…..

Au delà de ces ventes qui finiront par cesser un jour du fait qu’il n’y aura plus rien, c’est la démonstration que l’état n’a pas de croissance et donc pas de recettes….on fait les fonds de tiroir et ce faisant on informe le monde que nous sommes au fond du trou !!!….

Edito : Le régulateur de l’énergie veut couper les ailes à l’autoconsommation solaire (Tecsol blog)

Edito : Le régulateur de l’énergie veut couper les ailes à l’autoconsommation solaire (Tecsol blog):

La Commission de Régulation de l’Energie (CRE) vient de soumettre à la concertation publique un texte qui, s’il est appliqué en l’état, entravera le développement de l’autoconsommation solaire répartie pourtant plébiscitée par les Français. La CRE a très clairement pris le parti de défendre et de préserver le système électrique existant centralisé.

Evidemment on découvre l’eau chaude, l’état ne veut en aucun cas perdre des taxes !

l’autoconsommation est acceptable par la puissance publique dès que l’on a une démarche réglementaire, mettre en œuvre des bâtiments dits positifs c’est à dire qui ne le sont ABSOLUMENT pas et donc qui sauvegardent les rentes des fournisseurs d’énergie et surtout de l’état…un compteur c’est avant tout des taxes et récurrentes….

Limiter les exonérations aux seules installations de très faible puissance, quelle belle ambition dilatoire ! Comme si la CRE voulait se donner encore un peu de temps avant que ne s’imposent les évidences, celles d’un solaire accessible à tous, proche du coût marginal zéro de Jérémy Rifkin.

La grande problématique n’est aucunement de produire du solaire PV mais de stocker économiquement, le jour où ce point sera résolu, les fournisseurs d’énergie seront morts…ce qui obligera l’état à taxer les surfaces solaires de production, car il faudra bien assurer la maintenance ad vitam aeternam des centrales nucléaires même à l’arrêt complet….