Pétrole : chute de la chance consommation en Europe

In November, Germany seemed to be the only source of fragility. But in December, the weakness popped up in many more European countries. According to Standard Chartered, in December, year-on-year declines in consumption were reported in:

France (-124,000 bpd)
Italy (-38,000 bpd)
the UK (-36,000 bpd)
the Netherlands (-85,000 bpd)
Overall, in OECD Europe, demand plunged by a staggering 755,000 bpd in December. Standard Chartered argues that the main threat to global oil demand (and oil prices) comes from Europe, not China.

Nicolas Perrin: La Zone euro en voie de japonisation ?

Nicolas Perrin: La Zone euro en voie de japonisation ?
— À lire sur www.businessbourse.com/2019/02/12/nicolas-perrin-la-zone-euro-en-voie-de-japonisation/

 « Pour savoir si la dette publique d’un pays est un actif sans risque, il faut se poser trois questions :

– ce pays peut-il encore accroître sa pression fiscale ?

– ce pays peut-il baisser ses dépenses publiques ?

– ce pays a-t-il une banque centrale nationale qui peut monétiser sa dette ? »

Conclusion de Natixis :

« Cette situation où un défaut sur la dette publique est en théorie possible apparaît peut-être dans certains pays de la Zone euro comme la France et l’Italie. »

Visiblement, nos ministres des Finances prennent l’hypothèse de Natixis au sérieux et s’y préparent.

Qu’est-il arrivé à l’Occident dans lequel je suis né ? – Le Saker Francophone

Qu’est-il arrivé à l’Occident dans lequel je suis né ? – Le Saker Francophone
— À lire sur lesakerfrancophone.fr/quest-il-arrive-a-loccident-dans-lequel-je-suis-ne

Des Croisades orientales à l’invasion nazie de l’Union soviétique, ça suffit, et les Russes n’accepteront pas une attaque occidentale de plus, en particulier pas une attaque soutenue par la puissance de feu nucléaire. Encore une fois, méditez très, très soigneusement les mots de Poutine : « Quel besoin aurions-nous d’un monde sans la Russie ? ».

Travailleurs pauvres en Europe : des chiffres alarmants

En dépit d’une amélioration de la conjoncture, la paupérisation des travaille…
— À lire sur www.latribune.fr/economie/union-europeenne/travailleurs-pauvres-en-europe-des-chiffres-alarmants-769827.html

Le modèle allemand….l’euro ne profite qu’à l’allemagne et pour autant la prospérité s’effondre….et dire que jupiter veut nous imposer le modèle allemand ?! …

CHARLES GAVE : LA FAILLITE DES BANQUES EUROPÉENNES EST-ELLE INÉVITABLE – PLANETES360

CHARLES GAVE : LA FAILLITE DES BANQUES EUROPÉENNES EST-ELLE INÉVITABLE – PLANETES360
— À lire sur planetes360.fr/charles-gave-la-faillite-des-banques-europeennes-est-elle-inevitable/

La disruption sur le secteur bancaire est en route. Personnellement j’ai deux banques en ligne…les moins chères et aussi les mieux notées. Un compte titre chez un brocker en ligne…le moins cher et donc le meilleur…je vais prendre une néobanque pour mon activité pro. Rien pour les voyages à l’étranger des taux de change ridicules c’est magique. La cerise sur le gâteau, ces banques ne vous harcèlent de produits bidons ou de crédits ….

Alan Greenspan prévoit la disparition de l’#euro | La Chronique Agora

Aujourd’hui, l’Allemagne bénéficie de taux d’intérêt qui sont bien trop bas pour son économie prospère. Mais la BCE ne peut pas relever les taux au vu de la situation de crise que traversent la Grèce et l’Italie.

C’est là le défaut fatal de la Zone euro. Une seule et unique politique monétaire pour tous ces pays différents signifie qu’un mauvais taux d’intérêt s’applique partout.

Certains pays reçoivent de l’argent trop bon marché, ce qui génère des bulles immobilières et une dépendance à la dette. Pour d’autres pays, cette même politique monétaire est trop rigoureuse. Au fil du temps, cela entraîne un sentiment anti-euro et de l’instabilité économique.

Les partis politiques eurosceptiques ou anti-euro pourraient gagner les élections à travers l’Europe, obligeant au changement. Les élections italiennes seront très importantes.

— À lire sur la-chronique-agora.com/target2-greenspan-disparition-euro/

Lettre d’un ami Anglais sur le Brexit | Institut Des Libertés

Lettre d’un ami Anglais sur le Brexit | Institut Des Libertés:

Sur les 50 plus grandes sociétés d’avocats, 48 sont américaines ou anglaises et toutes opèrent dans la City. Le reste de l’Europe n’a pas une seule firme dans les cinquante premières…

En effet, c’est paradoxal mais nos vieux pays ont vécu sans l’UE pendant presque 2000 ans, ont su se développer sans cette bureaucratie…gageons que nous pouvons le faire à nouveau…

En fait, c’est mon avis et je le partage…l’UE a quasiment raté absolument TOUT depuis sa création. Rien de ce qui avait été promis n’a été tenu. Et encore moins l’EURO qui a perdu depuis dix ans face aux autres principales devises mondiales…c’est un fait 🙂