A lire: pour être prêts (et à conserver) : vers l’argent fondant – brunobertez

Les déficits du gouvernement vont galoper, ils seront financés par la répression  monétaire monstre  : toute personne qui garde de l’argent est punie sévèrement .

C’est le sens , comme par hasard d’une étude de la Fed de San Francisco qui vient d’être publiée: elle dit que l’on aurait dû en 2009 passer tout se suite et très durement aux taux d’intérêt négatifs.

Il faut, la prochaine  fois, pratiquer des taux d’intérêt franchement négatifs il faut spolier ceux qui gardent de  l’argent et ne le dépensent  pas. On instaure l’argent bio degradable, l’argent fondant.

Le visionnaire Albert Edwards de la Societé Générale pense  que l’étude de la Fed de San Francisco est un ballon d ‘essai .

Il croit comme nous à la prochaine crise ,  à son caractère ravageur et il anticipe plutôt ce genre de mesure radicale : un déficit budgétaire énorme de 15% et des taux d’intérêt très négatifs.
— À lire sur brunobertez.com/2019/02/07/a-lire-pour-etre-prets-et-a-conserver-vers-largent-fondant/

Nicolas Perrin: La Zone euro en voie de japonisation ?

Nicolas Perrin: La Zone euro en voie de japonisation ?
— À lire sur www.businessbourse.com/2019/02/12/nicolas-perrin-la-zone-euro-en-voie-de-japonisation/

 « Pour savoir si la dette publique d’un pays est un actif sans risque, il faut se poser trois questions :

– ce pays peut-il encore accroître sa pression fiscale ?

– ce pays peut-il baisser ses dépenses publiques ?

– ce pays a-t-il une banque centrale nationale qui peut monétiser sa dette ? »

Conclusion de Natixis :

« Cette situation où un défaut sur la dette publique est en théorie possible apparaît peut-être dans certains pays de la Zone euro comme la France et l’Italie. »

Visiblement, nos ministres des Finances prennent l’hypothèse de Natixis au sérieux et s’y préparent.

« Le danger Deutsche Bank. La banque qui peut faire sauter le monde ! » L’édito de Charles SANNAT – Insolentiae

« Le danger Deutsche Bank. La banque qui peut faire sauter le monde ! » L’édito de Charles SANNAT – Insolentiae :

Cet établissement est, pour reprendre les termes de sa dernière vice-présidente ayant jeté l’éponge tout en ayant été un peu jetée d’ailleurs également, « l’entreprise la plus dysfonctionnelle dans laquelle elle a travaillé ».
Il faut dire que dans la série je suis incompétent, la banque allemande fait assez fort.

Grand #Paris Express : les élus d’Île-de-France dénoncent un « scandale d’État »

A la suite des annonces du gouvernement de ce matin sur le décalage dans le t…

— À lire sur www.latribune.fr/economie/france/grand-paris-express-les-elus-d-ile-de-france-denoncent-un-scandale-d-etat-769557.html

Le poisson pourrit par la tête, c’est la même chose pour la France !