A lire: pour être prêts (et à conserver) : vers l’argent fondant – brunobertez

Les déficits du gouvernement vont galoper, ils seront financés par la répression  monétaire monstre  : toute personne qui garde de l’argent est punie sévèrement .

C’est le sens , comme par hasard d’une étude de la Fed de San Francisco qui vient d’être publiée: elle dit que l’on aurait dû en 2009 passer tout se suite et très durement aux taux d’intérêt négatifs.

Il faut, la prochaine  fois, pratiquer des taux d’intérêt franchement négatifs il faut spolier ceux qui gardent de  l’argent et ne le dépensent  pas. On instaure l’argent bio degradable, l’argent fondant.

Le visionnaire Albert Edwards de la Societé Générale pense  que l’étude de la Fed de San Francisco est un ballon d ‘essai .

Il croit comme nous à la prochaine crise ,  à son caractère ravageur et il anticipe plutôt ce genre de mesure radicale : un déficit budgétaire énorme de 15% et des taux d’intérêt très négatifs.
— À lire sur brunobertez.com/2019/02/07/a-lire-pour-etre-prets-et-a-conserver-vers-largent-fondant/

Jeff Bezos a une méthode astucieuse pour prendre facilement des décisions qui semblent impossibles — voici comment il fait – Business Insider France

Jeff Bezos, le DG d’Amazon, utilise un système appelé « cadre de minimisation des regrets » pour prendre des décisions importantes.
Quand il songeait à créer Amazon, il savait qu’il regretterait plus de ne pas avoir essayé que d’avoir essayé et échoué.
Bezos encourage ses employés à avoir la mêm
— À lire sur www.businessinsider.fr/comment-jeff-bezos-decide-de-prendre-un-risque

Orange Bank, Banque postale… que valent les nouveaux crédits conso instantanés des banques ? – Capital.fr

Les crédits conso accessibles en un clic se multiplient. A manier avec précaution… , Un besoin de liquidités pour financer l’achat d’un véhicule, des travaux chez soi, un projet de voyage, de mariage…
— À lire sur www.capital.fr/votre-argent/orange-bank-banque-postale-que-valent-les-nouveaux-credits-conso-instantanes-des-banques-1282057

Le piège de la dette..

CHARLES GAVE : SOCIÉTÉ SANS CASH UN DANGER POUR VOTRE LIBERTÉ ?


La société sans cash arrive à grands pas, c’est une révolution mais pas celle que l’on pense….

Le cash c’est la liberté, l’état en effet n’a pas à savoir ce que vous faîtes de votre argent ! Et donc cette organisation latente de la fin du cash nous dit bien que nos gouvernements veulent la fin de notre liberté.

Certes certains vont dire que c’est plus moderne, qu’il faut vivre avec son temps, mais la vie sociale est tellement liée à l’argent que celui qui pourra être bloqué dans l’utilisation de son argent sera mis à mort socialement…pensez-y, un différend avec le fisc, la police ou n’importe quel organisme social et le blocage de votre compte bancaire vous mettra immédiatement en mode survie !

Nous y reviendrons, mais les contrôles portent déjà sur la nature de nos virements bancaires, nos dépenses doivent être justifiées de plus en plus souvent auprès de notre banquier, et ce dernier peut déjà vous empêcher de faire telle dépense..même si vous avez l’argent sur votre compte bancaire…

La fin du cash c’est aussi la fin de l’épargne, plus moyen de stocker de la valeur en dehors du système bancaire, nous sommes condamnés qu’à être des créanciers non prioritaires de la banque (lorsque nous déposons notre argent au comptoir, cet argent est immédiatement enregistré comme une créance vis à vis de la banque, nous lui prêtons sans intérêt…). c’est la raison qui parfois explique que la banque vous refuse un paiement, un virement….l’argent que vous lui avez prêté n’est plus disponible….

La suite ce sera des taux d’intérêts négatifs sur vos dépôts en banque…

« La crise de la dette est à nos portes »… « nous sommes dans une spirale de la dette »

« La crise de la dette est à nos portes »… « nous sommes dans une spirale de la dette »

« La crise de la dette est à nos portes »… « nous sommes dans une spirale de la dette »
— À lire sur brunobertez.com/2018/03/30/la-crise-de-la-dette-est-a-nos-portes-nous-sommes-dans-une-spirale-de-la-dette/

La brèche du crédit, par ou s’introduira peut être l’ennemi, lequel provoquera la déroute. – brunobertez

La brèche par ou s’introduira peut être l’ennemi , lequel provoquera la déroute. Regardez le gap  entre d’un côté la courbe du ratio de dette sur GDP et de l’autre la courbe qui retrace le taux de défaut des dettes de mauvaise qualité. Normalement les deux sont corrélés, ce qui est  normal, plus le pourcentage de dettes de…
— À lire sur brunobertez.com/2018/03/19/la-breche-par-ou-sintroduira-peut-etre-lennemi-lequel-provoquera-la-deroute/